Editorial Arts plastiques


Vivement l’été !
Pour gambader dans les prés au son des criquets, s’offrir une bonne sieste à l’ombre des bottes de foin après une bonne

baignade dans l’eau fraîche du lac.

Mais cela pourrait être aussi…

Vivement l’été !
Pour cultiver notre soif de liberté afin d’expérimenter, apprendre ou se perfectionner à l’AKDT... Tous les plaisirs de saison

inclus avec une belle série de nouveautés !

Commençons par découvrir quelques stages exceptionnels comme ce stage de soufflage de verre avec VerriBelGlass ou celui d’Ève Vaucheret de sérigraphie sur porcelaine.

Expérimentons la technique de la tempera à l’oeuf ainsi que d’autres techniques issues de la nature avec Arié Mandelbaum et Meriam Kerkour. Immergeons-nous dans Le grand exploratoire : explorer l’inconnu pour revenir à sa pratique artistique avec Sandra Vincent et Benjamin Franklin. Exprimons-nous par l’impression photographique avec Thierry Wieleman ou croquons les ambiances de l’AKDT avec Aurore Salomon.
Puis, saluons le retour d’Émile Desmedt (De l’argile au feu) et de Paty Sonville (De la maquette en papier à la sculpture en métal).

À Libramont, les croisements se tissent naturellement grâce à la configuration des lieux. La proximité des stages les uns avec les autres invite à la curiosité et sollicite de nouvelles expériences. Tout qui y passe est tenté d’explorer de nouvelles voies et à plus forte raison les profs qui, en connaissance de l’émulation créative qui s’y installe, sautent sur l’occasion pour faire des propositions originales…

Pour ceux ou celles qui seraient tentés par la sculpture : Vannerie contemporaine in situ… La peau des choses… Sculpture souple…

… ou la céramique : Tournage, couleurs et cuissons… Céramique à tous les étages : tournage, moulage, coulage…

… ou l’image numérique : Photo numérique : Où suis-je ? Où en suis-je ?… Quand les attitudes deviennent forme… Autour du portrait - Les dimensions entrelacées…

… ou le textile : Dentelle contemporaine - Laissez filer… Stylisme : rencontre fortuite entre une chemise et une boîte de peinture…

Pour le jeune public : Bande dessinée et art graphique… Un carnet de route musical… 5 sens…

Et bien d’autres encore…

Par contre, certaines formules de stage reviennent chaque année tellement il y a de demande… mais je n’en dirai rien de crainte que cela ne s’ébruite trop, donc chut…

Ce qui me permet d’évoquer le son qui nous accompagnera au long de ces trois semaines ; il suffira de tendre l’oreille… aux musiciens qui passent, telles les cigales de l’été.

ALVES PEREIRA Manuel
Conseiller artistique
 

« Fonctionner par intuition tout en évitant au maximum les redondances. Établir des liens dont je ne comprends pas tous les sens directement mais que je sens comme étant primaires et essentiels stimule mon travail. Du chemin pictural, je n'ai gardé que la toile : plus légère et modulable, colorée dans la masse, élastique, sculptée par la tension - excroissance à fleur de peau, révélatrice de dialogues, de convulsions psycho-organiques, de corps inquiets. C'est souvent le lieu en lui-même qui est évocateur et génère un processus d'appropriation, lui confère un sens intime qui altère la perception et la singularise jusqu'à ce que s'exprime dans l'issue plastique une manière de coloniser cet espace, de l'affecter. Là se situe l'origine et l'accomplissement de Le Temps Suspendu - Projet 2 ou d'autres installations telles que Eat Or Be Eaten (œuvre intégrée à un lit à baldaquins dans une chambre du château de Waroux - Liège (B)). L'expérience d'un lieu peut aussi faire naître une œuvre qui se détache de son support et se libère entièrement dans l'espace, y prend source et vie, y évolue, pour devenir une infinité de variations comme lors de la performance Body Double (être hybride : un homme, une femme et une sphère revêtus de lycra, fusionnés).