Initiation à la démarche documentaire

  PECHE Jean-Jacques     BIDET Jérémie              
  Du dimanche 16 juillet 2017 au dimanche 30 juillet 2017
  A partir de 18 ans


Description

Introduction
Jean-Jacques Péché, bien connu pour ses films de la série FAITS DIVERS produits par la RTBF, est très heureux de pouvoir animer un stage au sein de l’AKDT cet été. Il se réjouit de rencontrer ceux et celles qui sont désireux de découvrir les richesses du cinéma documentaire. Il souhaite partager avec eux le plaisir de percevoir le monde, de le lire et de le capter, tout en apprenant à fractionner une réalité pour mieux la reconstruire et la restituer à travers le filtre de sa personnalité.

On dit souvent qu'un documentaire ne s'écrit pas; il se réalise. Cette réflexion a le mérite de souligner qu'un documentaire ne repose pas sur la qualité d'un texte ou sur son respect, mais plutôt sur la richesse et la qualité des repérages et des personnages qu'on y rencontre. Ici, le projet écrit ne doit jamais s'imposer; il n'est qu'une base sur laquelle le tournage doit s'organiser, se construire.
Par ailleurs, la réussite d'un documentaire repose aussi sur la complicité et la qualité de l'entente qui règne au sein de l'équipe technique réduite qui y travaille. Devant et derrière la caméra, il y a une matière humaine avec laquelle il faut apprendre à composer, travailler, avancer.
On le voit, la démarche qui préside à la réalisation d'un documentaire est fondamentalement différente de celle qui s'impose dans la fiction. Le stage documentaire s'organisera avec des équipes de 2 personnes à la réalisation afin de gérer au mieux les différents aspects du travail qui sont intimement liés ici: repérages, écriture et réalisation. Cette année, en fonction du nombre de stagiaires inscrits, on essaiera de réaliser 3 documentaires; cela concernera donc 6 personnes à la réalisation.

Buts poursuivis
• Découvrir comment observer une réalité sous l'angle de ses singularités visuelles et sonores de manière à en extraire un discours et un spectacle susceptibles de capter l'attention d'un public ;
• Mieux comprendre la manière dont un projet documentaire est susceptible de se dégager de l'analyse d'un territoire et de la rencontre avec un personnage, pour déboucher idéalement sur un récit ;
• Découvrir comment aborder un personnage, comment ouvrir un sujet (accrocher l'intérêt du spectateur), entrer dans une matière (placer la caméra, le micro, les éclairages) et créer une atmosphère; induire chez le spectateur le désir de voir la suite ;
• Découvrir la richesse et la complexité de l'expression humaine; l'importance des silences, de la gestuelle, des mimiques (comparaison avec la direction d'acteur en fiction) ;
• Apprendre à rédiger et présenter un projet documentaire; importance de cette écriture ;
• Mesurer, en compagnie du monteur, sa capacité, pour ne pas dire son talent à structurer et à faire vivre une matière souvent fort éloignée de ce qu'on attendait ;
• Comprendre l'importance des notions de cadre, stabilité de la caméra, justesse et présence du son, intelligence et richesse du montage, rôle déterminant de la post production ;
• Identifier le moteur essentiel du documentaire: le moment de vie ;
• Apprendre à donner du sens à un plan, voire un objet, indispensable pour évoluer vers l'émotion ;
• Développer et clôturer un sujet sans oublier l'importance des musiques, des ambiances.

Déroulement
En fonction du nombre de participants et en fonction des modalités pratiques qui s'imposeront, on essaiera de réaliser 3 projets documentaires.

Le stage se déroule en plusieurs étapes
• Ecriture et repérages des 3 projets choisis; organisation des équipes qui vont fonctionner en tandem ;
• Il n'est toutefois pas interdit de venir à l'AKDT avec un projet documentaire déjà préparé. Par contre, il est intéressant de venir avec une ou plusieurs idées de projets documentaires et d'envisager sur place l'intérêt et la faisabilité de ceux-ci ;
• Je propose que chaque stagiaire vienne avec 3 photos qu'il choisira pour l'intérêt qu'elles représentent à ses yeux. Une analyse détaillée de ces photos pourra se faire avec toute la classe afin d'aborder et de développer. les notions de cadre, composition et centres d'intérêt, éléments signifiants et esthétique ;
• Tournage des 3 sujets ;
• Montage des différents sujets. Si la chose est possible, on envisagera si un film unique peut être monté au départ des différentes matières accumulées ;
• Mixage et post-production (génériques) ;
• Présentation publique des projets.

A l'image de ce qui se passe fréquemment dans les reportages télévisés où se retrouvent un journaliste et un réalisateur, on travaillera ici, pour chaque sujet, avec 2 stagiaires à la réalisation qui auront à gérer l'écriture, les repérages et la réalisation (tournage, montage, mixage et présentation publique). A ce tandem viendra s'ajouter en temps utile: le caméraman et l'ingénieur son avec, un peu plus tard, le monteur.
Le but poursuivi est moins la réussite du produit fini que la bonne compréhension de la manière de procéder dans un projet documentaire en mettant l'accent sur ce qui le distingue d'un travail de fiction. Bien comprendre enfin ce qui se passe devant la caméra, mais aussi derrière, au sein de l'équipe.

 

Niveau

L'âge et la formation sont moins importants que l'ouverture d'esprit, la détermination, la persévérance et l'enthousiasme.

 

Matériel

Un cahier (et un crayon ou un stylo) pour prendre des notes (indispensable pour un stage de qualité), inscrire ses réflexions, noter les contacts... Un appareil photo ou une petite caméra se sont pas interdits et peuvent apporter une aide appréciable dans les repérages.



Prix du stage : 515.00 €
Prix de l'hébergement : 410,00 €
515,00€ 3


VANDER ESSEN Marie-Gilles
Conseillère Artistique

 

Remarque

Pour vous reconnecter, n'oubliez pas d'activer votre compte en cliquant sur le lien de validation présent dans le mail que vous recevrez après vous être enregistré !

Rechercher

Mes inscriptions

Votre panier est vide