« Le cabaret, un art mineur ? » - atelier d'écriture

  TASZMAN Maurice     FOUCHAULT Magali              
  Du dimanche 16 juillet 2017 au dimanche 23 juillet 2017
  A partir de 18 ans


Description

Oui ! De même que le cirque, les marionnettes, le jonglage, la chanson...
Où est la frontière entre le trivial, le burlesque et le sublime ? Le cabaret n'a que faire de ces hiérarchies. A l'origine, c'est un lieu mal famé dans les banlieues des villes. Des littérateurs tout aussi mal famés, un peu anars, quelque peu bohèmes y présentaient leurs poèmes, leurs chansons, leurs numéros, des petites formes mises bout à bout, des saynètes dans une dramaturgie carnavalesque.
Le cabaret a dynamité le bon goût au théâtre et ce faisant l'a « théâtralisé ». Voyez Meyerhold, Wedekind, Brecht aussi qui reconnait sa dette envers Karl Valentin. « Le chat noir » à Paris, « Les onze bourreaux » à Minich, « Le cabaret Voltaire » à Zürich et combien d'autres cabarets et cafés ont été des lieux de création.

Le cabaret n'est plus ce qu'il était, Il a été avalé par l'industrie culturelle : radio, CD, DVD, films, télévisions et les salles de spectacle grand public.

Le cabaret est mort vive le cabaret...
tant qu'il y aura des auteurs de la veine de Raymond Devos, Pierre Desproges et quelques autres qui ont trouvé refuge dans des théâtres : Lothar Trolle, Daniil Harms qui font exploser le langage de même que les dadaistes, oulipo, obériou, Robert Desnos, Noëlle Renaude, Philippe Avron et autres braconniers des lettres.

Nous chercherons nous aussi à ne pas suivre les grands routes balisées.
Vaste programme.



Les inscriptions pour ce stage sont closes.
Prix du stage : 315.00 €
Prix de l'hébergement : 205,00 €
315,00€ 1


VANDER ESSEN Marie-Gilles
Conseillère Artistique

 

Remarque

Pour vous reconnecter, n'oubliez pas d'activer votre compte en cliquant sur le lien de validation présent dans le mail que vous recevrez après vous être enregistré !

Rechercher

Mes inscriptions

Votre panier est vide