• +32 61 22 54 79
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Actualités

Voici le programme des classes ouvertes pour la première semaine en Danses et musiques du monde à Neufchâteau.

Bienvenue à tous !

Une question ? Envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Énergiques, variées et originales, les compositions du groupe Balbuzar s’inspirent du répertoire traditionnel européen pour emmener les danseurs dans une fête des pas et des oreilles.
Leur répertoire est devenu riche à écouter et à danser grâce à des arrangements surprenants, des nuances mélodiques et des rythmes envoutants !

Les membres du trio sont : Jonathan De Neck (Stage "Accordéon diatonique"), Fredo Zupi (violon) et Renaud Baivier (percussions).

Ce bal folk aura lieu le mercredi 11 juillet à 21 h à l'Institut Saint-Michel !
Bienvenue à tous !



Le mercredi 18 juillet, participez à la classe ouverte de Laïla Amezian autour des "Chants traditionnels du Nord du Maroc" de 17h30 à 19h à l'Athénée Royal de Neufchâteau.

Venez vous essayer au chant traditionnel du Nord du Maroc dans la tradition polyphonique européenne !

Pendant une heure et demie, la formatrice vous propose de découvrir le répertoire traditionnel du Nord du Maroc chantés en darrija (dialecte marocain).  Ces chants populaires urbains aux influences rurales, folkloriques ou arabo-andalouses, sont traditionnellement chantés à l’unisson, et offrent une poésie riche et imagée, traitant de l’amour autant que du quotidien ou de l’univers, mais constamment imprégnée de mystique. 

Vous aborderez ces chants dans l’esprit même de ce qui fait leurs spécificités, à savoir la répétition, la mélopée, l’appel, la complainte ou encore la rythmique tendant vers la transe. Mais la touche exceptionnelle est d’y avoir ajouté le principe de la polyphonie, une approche inexistante dans la musique maghrébine, conférant à ces chants une sonorité inédite.

Transformer ce répertoire et le transmettre, ici et maintenant, c’est une manière de contribuer à notre identité en devenir. Une identité multiple, à l'image du monde d’aujourd’hui, à la fois ancrée dans nos origines et évoluant grâce à la rencontre de l'autre.

Cet atelier gratuit est accessible à tous les niveaux. Il n'y a pas de connaissances musicales ou de la langue arabe requises. Les chants sont enseignés sur le principe de la tradition orale (pas de partition), et les textes seront appris phonétiquement.
Réservé uniquement aux femmes.
Inscription par mail vivement conseillée : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Concert de La Crapaude le lundi 9 juillet à 20h30 à l'ICA de Libramont !

Deux anciennes stagaires font partie de ce quatuor féminin qui utilise comme percussion la table autour de laquelle ces quatre femmes se trouvent. Elles chantent, racontent et remettent au goût du jour des chansons récoltées en Wallonie.
Leur spectacle est une invitation à un voyage moderne au coeur de nos racines, bercé par les influences et les rythmes des musiques du monde.
Nul besoin de parler ou de comprendre la langue wallonne, cela se savoure comme un concert de chants bulgares ou occitans, avec le petit plus des sonorités de notre terroir.
L'envie de La Crapaude est bel et bien de remettre au goût du jour un répertoire venant de Belgique oublié ou resté enfoui de nombreuses années et de redonner vie à ces morceaux.
Une expérience rythmique et mélodique très contemporaine et surprenante !

Avec : Charlotte HAAG, Sabine LAMBOT, Pascale SEPULCHRE et Marie VANDER ELST



Le groupe Kartinka interprètera le chef-d’oeuvre de Moussorgski « Tableaux d’une Exposition » dans une version revisitée !

Ce concert se déroulera le vendredi 20 juillet à 20h30 aux Pivoines (Bâtiment R) à l'ICA de Libramont.

Ce trio vous fera voyager au travers différentes sonorités : électriques, jazz ou bien rock !

Avec Jacques Pirotton à la guitare, Antoine Cirri à la batterie et electronics, et Cécile Broché au violon électrique, effets et voix.

Bienvenue à tous !



Le jeudi 12 juillet à 21h, le trio composé notamment de deux professeurs de l'AKDT TriOrganico vous présentera leur projet « Floresta » issu de rencontres et partages de différentes traditions, butinées ici et là sur les terres amérindiennes. De là, ont éclos des compositions originales qui exhalent une musique tantôt épurée, tantôt cadencée.

TriOrganico est composé de trois musiciens multi-instrumentistes captivés par les sonorités riches et diverses d'Amérique latine.

Il y a Osvaldo Hernandez Napoles aux cordes, vent, voix et percussions. Il donnera d'ailleurs le stage de "Percussions d'Amérique latine" du 7 au 14 juillet 2018.

Patricia Hernandez Van Cauwenberge, qui animera l'atelier de "Bombos et boleadoras" la première semaine également, jouera aussi des percussions, dansera et chantera.

Juan-Carlos Bonifaz les accompagnera au marimba et percussions.

Rendez-vous pris à l'Institut Saint-Michel le 12 juillet !



L’écriture, à côté du théâtre, du cinéma ou encore du bien-être, constitue une branche importante des Arts du spectacle.

Du 22 au 29 juillet 2018, à Neufchâteau, trois ateliers disposent encore de places.

« Femmes savantes 2.0 » est un atelier d’écritures créatives et pro-féministes animé par Milady Renoir. Il est accessible à partir de 16 ans. La réflexion s’imprègnera des figures féminines (de la littérature, des arts, de la politique, de l’histoire, des histoires...), des luttes, débâcles, retors, revers, sangs versés, poings levés. Toutefois, cet atelier ne se veut en aucun cas prosélyte ou convaincant. Il se veut espace ouvert et enthousiaste.

Christine Van Acker donnera « Lever les paroles insoumises : quand écrire, c’est agir ». Cet atelier d’écriture invitera les participants à partager leur regard sur le monde, un monde toujours à améliorer, toujours à refaire, et questionnera leur volonté d’agir concrètement. Des lectures d’auteurs, passés et présents, qui ont réussi à conjuguer littérature et mise en œuvre d’actions véritables, en adéquation avec leur pratique littéraire, alterneront avec des moments d’écriture sous contraintes libératrices qui pourront déboucher, pour ceux qui le désireront, sur une action véritable (brigades d’intervention poétique, affichages de textes, manifestations décalées, pétitions, articles à publier dans la presse…).

« Je fantasme donc je suis » est également un stage d’écriture, qui sera dispensé par Maurice Taszman et Magali Fouchault. Il y a des raisons de croire que l’écriture est une projection de la réalité dans une réalité fantasmée. Que faire pour sauvegarder nos droits aux rêves si ce n’est s’indigner mais surtout cogiter à plusieurs, combattre les peurs, les interdits en mobilisant l’humour, sachant que résister c’est créer, que créer c’est résister. Ouvrir la voie – écrire.

Enfin, du 29 juillet au 5 août, Milady Renoir propose un deuxième atelier d’écritures créatives intitulé « Ecrire, corps sensibles ». Les jeunes à partir de 16 ans sont également admis. A partir de textes de littérature, de sociologie, de philosophie, d’arts et d’artistes qui ont travaillé la matière « corps », d’approches contemporaines et moins, d’œuvres vidéo, plastiques, théâtrales, les stagiaires expérimenteront des écritures où l’imaginaire du corps sera déployé, amplifié. L’atelier posera aussi quelques bases sensibles de travail du corps (mise en voix, marche, mouvement) pour dégourdir les neurones et les mâchoires.

Retrouvez le descriptifs complet de chaque stage sur les liens ci-dessous :

« Femmes savantes 2.0 »

« Lever les paroles insoumises : quand écrire, c’est agir »

« Je fantasme donc je suis »

« Ecrire, corps sensibles »



Découvrez dans ce petit reportage le stage de violon de Cécile Broché qui aura lieu du 15 au 22 juillet 2018 à Libramont.

Ce stage est accessible à partir de 12 ans, avec trois ans de pratique minimum.

Ce stage va explorer différents styles. Vous jouerez aussi bien des musiques du repétoire classique que contemporain.
Les violons électriques sont également les bienvenus !
Inscriptions : ici



Durant l’été 2018, le Musée des Celtes de Libramont mettra à l’honneur plusieurs stages autour du textile*.

Venez admirer les réalisations contemporaines des stagiaires côtoyant les reconstitutions des tenues d'antan du Musée des Celtes. Immergez-vous également dans les légendes anciennes au travers d’ouvrages illustrés provenant de la Bibliothèque communale.

Exposition accessible du 11 juillet au 9 septembre 2018, du lundi au samedi : de 9h30 à 17h et les dimanches et jours fériés : de 14h à 18h. Le Musée sera fermé le samedi 8 septembre 2018.

Exposition AKDT comprise dans le prix d’entrée au Musée : 5 € adulte – 2 € enfants.

Accès gratuit de l’exposition aux stagiaires de l’AKDT sur présentation de leur carte.

Les expositions de l’AKDT au Musée des Celtes font partie des nombreuses activités proposées dans le cadre de "Libramont-Chevigny, la Celte". Ce projet a la volonté, avec l’aide de partenaires libramontois, de valoriser le passé celte de la Commune de Libramont.

Plus d'informations sur le projet Libramont-Chevigny, la Celte sur www.libramontlacelte.be.

*"Sur le chemin : création autour des contes", "Costume en scène, habiller, habiter le personnage", "Recherches (textile), volume, tissage", "Création textile – impression".



Venez suivre un stage de "Guitare folk" avec Tom Theuns du 7 au 14 juillet 2018 à Neufchâteau.

Durant cette semaine, vous vous exercerez sur des airs traditionnels, mais vous jouerez aussi des morceaux plus contemporains ; le tout dans une ambiance des plus décontractées !

Le professeur vous explique tout dans cette vidéo quelque peu humoristique !
Consultez le descriptif du stage ici !



Aftermovie de la conférence de presse du 27 avril 2018 aux bureaux du Serpont à Libramont.
Inauguration de la nouvelle façade, expositions de travaux de stagiaires dans le bâtiment, présentation de la programmation des stages 2018, concert, lunch, etc.
Infos & inscriptions : www.akdt.be


Le samedi 26 et le dimanche 27 mai, nous vous invitons une fois de plus à nous rejoindre au festival Mai’li Mai’lo. Ce dernier prendra place dans le Domaine du Fourneau Saint-Michel à Saint-Hubert avec comme thème « D’avance à rebours ».

Le samedi 26 mai, de 12 heures 45 à 18 heures 30, l’AKDT vous a concocté quelques concerts qui auront lieu sous le chapiteau. Vous pourrez y découvrir le groupe O’Tchalaï, mais aussi Toine Thys trio et Catherine Delasalle avec son accordéon.

O'Tchalaï, c’est un quartet amoureux du voyage, des musiques de l'Est, des Balkans et de la musique tsigane. Ils créent des atmosphères de grands espaces enneigés ou de petits bistrots confinés ; le vent y souffle et on chante, on rit , on pleure, on aime, on se déchire et se retrouve, la vie donc ! Ils se produiront sur la scène du chapiteau une première fois à 12 heures 45 et clôtureront la journée à 18 heures.

Ensuite ce sera au tour du saxophoniste Toine Thys qui vous présentera son trio avec deux musiciens parmi les meilleurs jazzmen belges : le désormais incontournable Antoine Pierre à la batterie et Sam Gertsmans à la contrebasse. Ils jouent des compositions joyeuses et énergiques pour le plaisir de leur public. Ce groupe vous fera vibrer à 14 heures et reviendront pour une deuxième prestation à 16 heures.

La suite de la journée nous plongera dans un voyage poétique, intime et vaste à travers l’univers de Catherine Delasalle, chanteuse, poète et compositrice. Le spectacle intitulé « Les Grands Oiseaux » sera exceptionnellement accompagné par Marc Galo à la guitare, ukulélé et percussions.

Le dimanche aussi va vous réserver votre lot de surprises ! Sur l’entièreté du week-end, à partir de 13 heures, l'AKDT vous propose d'assister à des démonstrations de massage traditionnel thaï. Ce massage millénaire qui, comme le shiatsu (Japonais) ou le massage tuina (chinois), permet de rééquilibrer le corps. Les effets peuvent se manifester par un bien-être physique, voire un rééquilibrage des fonctions mentales/intellectuelles ou même la pacification d'états émotionnels. N’hésitez pas, venez par curiosité à la démonstration ou participez à quelques exercices au grand air, si le temps le permet.

De l’autre côté du site, 6 petits films seront projetés dans la Caravane du Court. Ceux-ci vous donneront une idée de ce qu’est l’AKDT en juillet avec quelques photos des stages 2017 et de ce qui s’y fait. Dans un premier temps, il y aura un reportage réalisé au cœur du stage complémentaire « Techniques de la peinture à l’huile » donné par Jean-Pierre Poidevin du 10 au 17 février 2018 au Moulin Klepper de Neufchâteau. En deuxième lieu, vous pourrez également découvrir les vidéos de présentation de la programmation 2018 par nos quatre conseillers artistiques. Et pour finir, il y aura la diffusion du film « Sois gentil, pas méchant ! » : un film d’animation réalisé par les neuf participants au stage de « Cinéma d’animation » de l’été dernier dirigé par Simon Medard et Lily-Tracy Rensonnet.

Pour plus d’informations sur Mai’li Mai’lo, visitez le site internet www.mailimailo.be.


Pour celles et ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'entendre "La Touche amateur" de Pascale Vanlerberghe sur Musiq'3 - RTBF consacrée à l'AKDT le 24 avril dernier, vous pouvez réécouter le podcast sur RTBF Auvio en vous connectant au préalable ici !
Un tout grand merci aux deux journalistes, qui sont déjà venus sur place à l'AKDT, pour ce passage radiophonique !


Ce vendredi 27 avril, l’AKDT ouvre ses portes aux journalistes pour sa conférence de presse annuelle.

Ce sera l’occasion de présenter notre lieu de travail, mais aussi de dévoiler officiellement le tout nouveau panneau informatif apposé sur le pignon du siège social de l'AKDT situé à la rue du Serpont.

L'inauguration sera suivie par la visite du bâtiment et la découverte de l'exposition des œuvres confectionnées durant les stages des années précédentes.

Trois conseillers artistiques : Manuel Alves Pereira, Christine Stanczyk et Vincent Dujardin seront de la partie pour présenter la saison 2018. Ce sera l'occasion pour eux d'aborder les aspects les plus inédits de leur programmation.

Ce début de matinée sera ensuite rythmé par un interlude musical joué par Osman Martins, professeur du stage « Ensemble brésilien Samba – Choro ».

L’AKDT vous donne rendez-vous dans quelques jours pour vous donner plus d’informations sur les interviews et articles réalisés durant cette journée.


© AKDT - Royale Académie Internationale d'Eté de Wallonie